dimanche, 03 janvier 2010

C'est la fin de l'aventure...

Après mûre réflexion, j'ai décidé de fermer ce blog et de me réserver plus de temps pour toutes les activités qui me font vibrer. 

Après de nombreuses années sur la blogosphère, l'envie d'écrire des billets n'est plus là.  Par contre, l'envie de lire et de VOUS lire est toujours présente et je continuerai à fureter sur les blogs pour connaître vos coups de coeur et les découvrir à mon tour.

Au plaisir de vous lire !

Frisette

13:27 Publié dans Blabla | Lien permanent | Commentaires (0)

samedi, 21 novembre 2009

Un roman inclassable à découvrir

Les amis du crime parfait d'Andrés Trapielloamis crime parfait.jpg

Les amis du crime parfait c'est un groupe d'amateurs de romans policiers qui se retrouvent chaque semaine pour discuter littérature policière, pour essayer d'inventer un chef-d'œuvre du genre mais aussi pour refaire le monde et analyser la société.  Chaque membre du groupe a un surnom, inspiré d'un héros de polar célèbre - Poe, Maigret, Sam Spade, Perry Mason, Père Brown, etc. - qui représente du même coup sa propre personnalité.  Dans le club, on retrouve un avocat, un policier, une dame ayant une grande fortune familiale mais aussi un écrivain de romans policiers et bien d'autres professions.  Tout se passe relativement bien jusqu'au jour où Sam Spade - de son vrai nom Paco Cortés - l'écrivain du groupe, décide qu'il en a assez d'écrire des polars et qu'il range sa machine à écrire.  Sa réaction en surprend plus d'un puisqu'il est un auteur prolifique.  Puis survient le drame qui bouleverse la vie de tous, le beau-père de Cortés est assassiné et bientôt le club devient la cible des enquêteurs de la police, ce qui n'a rien de rassurant pour tous ces gens ayant connu la guerre civile.

Ce roman est un titre dont je n'aurais probablement jamais entendu parler si ce n'avait été de Blog-O-Book et cela aurait été bien dommage car j'ai fait une belle découverte!

Même s'il est présenté comme un polar, je ne le classerais pas dans cette catégorie.  En fait, j'ai bien du mal à le ranger dans un genre ou un autre car c'est à la fois un policier mais aussi une critique sociale, un hommage à la littérature et même un roman noir.

Au début du roman, il est un peu difficile de s'imprégner de l'ambiance car le style est différent de ce que j'ai déjà pu lire.  C'est touffu, ça foisonne de mots et de personnages.  On a l'impression d'être en Espagne, en plein milieu d'un marché où tout le monde parle, crie.  En plus, on nous présente les personnages parfois par leur nom mais à d'autres moments par leur surnom, ce qui n'aide en rien à suivre l'intrigue.  Et pourtant, on adhère!  L'amour des mots et des personnages transparait à chaque page et on ne peut s'empêcher d'être conquis.  Petit à petit, les fils se démêlent et on se retrouve prisonnier du roman.

« On entendait le cliquetis furieux, infatigable et nourri des touches de l'Underwood.  Modesto reconnut au crépitement de la machine l'inspiration dans toute sa splendeur.  Il imagina la tête de Cortés sous la forme d'une rotative imprimant à toute vitesse le flot fécond de ses pensées, tendu vers l'unique but d'ordonner le monde selon les règles bien plus sacrées que celles de la justice, alors qu'il éprouvait un respect viscéral envers la vie et ses secrets.  D'où son admiration pour Cortés... »

« Quand il travaillait, il était tellement absorbé par ses personnages et son intrigue que cela neutralisait en lui toute capacité à distinguer la réalité de ce qui surgissait des formidables et géniaux bouillonnements de son cerveau et semblait prendre corps, à proprement parler, à mesure qu'il tapait. »

Puis le roman change de ton, devient plutôt une critique sociale.  L'auteur dresse un bon portrait des tensions politiques et sociales qui secouent ce pays qui sort difficilement d'une guerre civile déjà lointaine.  Dans cette partie, je n'ai pu que constater que mon inculture de l'histoire de l'Espagne m'a empêchée de saisir des subtilités.  Par contre, cela ne m'a pas empêchée d'apprécier.

Ensuite, un peu tard dans le roman par contre, on entre dans le polar et surtout dans ce qu'il convient d'affirmer être un crime parfait, selon les critères du club.  Et encore, le charme de l'écriture d'Andrés Trapiello opère.  Malgré la dureté des thèmes abordés, le roman transpire la chaleur, la sincérité, l'amour des livres et des mots.  Aussi l'auteur nous fait côtoyer les espagnols qui ressentent encore et toujours les tensions créées par le coup d'état.

« Les romans parlent tous de la même chose, une mort et une vie.  Si ça commence par une vie et que ça finit par une mort, c'est de la littérature.  Si ça commence par une mort que  ça finit par raconter une vie, c'est un roman policier.  Et les deux ont du bon. »

« Les gens se font des idées complètement fausses sur les éditeurs.  Par exemple, ils les imaginent préoccupés de culture et de problèmes transcendantaux, le genre d'hommes sensibles qui sautent sur la moindre occasion d'appuyer la tête sur leur main avec des mines pensives et mélancoliques d'intellectuels, en se caressant négligemment la mâchoire. »

En résumé, c'est un roman inclassable mais qui vaut définitivement le détour et qui m'a permis de découvrir un univers jusqu'ici inconnu.  Ça ne sera pas ma dernière incursion en territoire littéraire espagnol!

Ce roman a remporté le prix Nadal en 2003.

Merci à Blog-O-Book et aux Éditions de la Table Ronde pour l'envoi.bob.jpg

4/5

Quai Voltaire, octobre 2009, 363 pages.

Les avis de Anneso et Biblio.

lundi, 16 novembre 2009

Une femme qui veut changer son destin

Une jeune femme en guerre, tome 1. Été 1943 - printemps 1944 de Maryse Rouyjeune femme guerre.jpg

Lucie Bélanger est, en 1943, une jeune femme qui rêve de liberté, sans trop le réaliser encore.  Habitant toujours chez ses parents, elle doit subir le « contrôle » de son paternel qui voit la vie de famille de façon très simple : l'homme est roi et maître et la femme doit obéir, sans rouspéter et sans réfléchir.  Lucie, elle, ne rêve que d'une chose,  avoir 21 ans et être majeure afin de quitter cette vie qui l'étouffe, malgré son confort.  Nous suivrons donc son parcours vers l'émancipation et le libre arbitre, ce qui n'était pas le lot de la majorité des femmes de son époque.

L'auteur, qui n'en est pas à ses premières armes dans le roman historique, s'est beaucoup documentée sur la vie pendant la 2e guerre mondiale et cela paraît.  Néanmoins, nous n'avons pas l'impression d'assister à un cours d'histoire, loin de là!  Le quotidien et la mentalité de l'époque sont intégrés naturellement au récit et la personnalité de Lucie ne nous semble jamais anachronique.  D'ailleurs, cette héroïne de roman, on ne peut faire autrement que de s'attacher à elle et partager son besoin de liberté, un peu comme dans Les Accoucheuses d'Anne-Marie Sicotte.  Même si les deux histoires se passent à deux époques bien distinctes, on ne peut que faire des rapprochements sur les progrès du féminisme et des droits des femmes au Québec. 

Mais plus que tout, on tourne les pages sans pouvoir s'empêcher d'être dévorée par l'envie de connaître le destin de Lucie, l'héroïne sympathique qu'on aime comme une sœur.

5/5

Québec Amérique, octobre 2007, 328 pages.

L' avis de Grominou qui a beaucoup aimé elle aussi.

Une interview de l'auteur au Livre Show qui partage, entre autres, comment elle s'est renseignée sur le quotidien de l'époque.

samedi, 14 novembre 2009

Rendez-vous manqué

Impardonnables de Philippe Djianimpardonnables.jpg

Suite au décès de son épouse et d'une de ses filles, Francis, un écrivain célèbre déménage au Pays Basque et tente, tant bien que mal, de refaire sa vie.  Il épouse même Judith avec qui il semble mener une vie heureuse.  Quant à sa fille Alice, après avoir fini par sortir de l'enfer de la drogue, elle semble, elle aussi, aller mieux.  Mais, car il y a toujours un mais, elle disparait.  Et le monde de Francis semble s'effondrer un peu plus de jour en jour. 

C'est le premier roman de Djian que je lis et, même si le talent de l'auteur a été proclamé haut et fort un peu partout, je ne savais pas trop à quoi m'attendre.  Sauf, bien évidemment, à faire une grande découverte !  Et comme chaque fois que je me crée de telles attentes, la réalité est rarement à la hauteur de mon imagination...

Sans que l'ouvrage soit inintéressant, je suis loin d'avoir été transportée.  J'ai bien aimé l'absence de chronologie, la découverte du fin fond de l'histoire par petites bribes de souvenirs revenant à la mémoire de Francis.  Mais malheureusement, de grands bouts de l'intrigue ne m'ont pas touchée.  J'ai eu l'impression d'être à l'extérieur du récit et de ne pas parvenir à y entrer, ne serait-ce qu'un peu.  J'ai été incapable de partager la peine de Francis et j'aurais bien aimé le secouer un peu quand il ne voyait pas ce qu'il aurait dû voir.

Néanmoins, je suis heureuse de ma lecture car j'ai aimé le style de l'auteur et j'ai pu découvrir un auteur que je ne connaissais pas.  C'est juste dommage que le rendez-vous ait été un peu manqué.

Merci à Cuné pour l'envoi!

3/5

Gallimard, janvier 2009, 233 pages.

Les avis de Mango, Cuné, Amanda, Fashion, Yspaddaden, Sylire, Lily et In Cold Blog.

dimanche, 08 novembre 2009

Touchant et inspirant

lecture en cadeau.jpgEn feuilletant un magazine, je suis tombée sur cette publicité de la Fondation québécoise pour l'alphabétisation et elle m'a littéralement frappée.  Elle est venue toucher une petite corde sensible.  Quand on aime lire, qu'on s'évade par le biais de la lecture et qu'on connait le plaisir que la littérature peut procurer, on aimerait que tous aient la chance de connaitre le même bonheur.  Mlaheureusement tous n'ont pas cette chance.

Cette pub m'a donc fait prendre conscience de la chance que j'ai eu d'être mise en contact avec des livres dès ma plus tendre enfance.  Mais surtout, j'ai eu envie de vous faire connaître l'organisme qui chapeaute cette initiative, si vous ne le connaissez pas déjà, et ses différentes causes.

Il y a bien sûr La lecture en cadeau, une initiative déjà bien connue des québécois qui a permis à près de 30 000 enfants défavorisés de recevoir un livre neuf l'an dernier.  Le principe est simple.  Vous achetez un livre jeunesse que vous déposez dans les boites prévues à cet effet.  Le dépot de livres peut se faire dans plusieurs librairies participantes et dans les salons du livre.  Ces livres seront remis à des jeunes de milieux défavorisés afin de les mettre en contact avec la lecture et de leur permettre d'avoir accès à des livres le plus tôt possible.

Vous pouvez aussi acheter un mot, pour le plaisir ou pour l'offrir à quelqu'un.  Vous aiderez ainsi l'organisme à fonctionner.  C'est une initative qui peut avoir beaucoup d'impact quand on connait tout le pouvoir des mots.  Je vous invite d'ailleurs à voir les mots qui ont été achetés et la puissance d'évocation qu'on leur a donnée.

J'espère sincèrement que comme ce fut le cas pour moi, cette pub vous donnera envie de faire aussi votre part pour la cause!

samedi, 07 novembre 2009

Parfois, on aimerait se tromper...

À l'angle du renard de Fabienne Juhelangle renard.jpg

Une famille de la ville vient s'installer à la campagne, juste en face de la ferme d'Arsène Le Rigoleur, un vieux garçon qui n'a de rigolo que le nom.  Dès le départ, on sent qu'Arsène n'est pas net, sans parvenir à mettre le doigt sur ce qui cloche.  Mais il semble bien que les jeunes enfants de cette famille ne s'en aperçoivent pas, au contraire, ils sont toujours à roder autour du vieux garçon.

Petit à petit, l'auteur nous laisse voir ce qui ne tourne pas rond et on dévore les pages pour voir comment tout ça va finir même si on a bien peur de déjà le savoir.  Et on espère se tromper!

L'écriture nous rive au récit et a juste assez d'accents du terroir pour qu'on y croie, sans pour autant tomber dans la caricature.  Quant au personnage d'Arsène, on ne peut s'empêcher de prendre en pitié, malgré l'horreur qu'il nous inspire.

Une belle découverte pour moi!

Un gros merci à Papillon pour l'envoi!

4/5

Éditions du Rouergue, janvier 2009, 234 pages.

D'autres avis : Katell, Papillon, Lily, Cathulu, Anne, Sylire et bien d'autres que vous trouverez en furetant sur les blogs

jeudi, 05 novembre 2009

THE LIST en littérature étrangère

Et voici maintenant la deuxième partie de la liste inspirée d'Au Bon Roman.  J'espère que vous y trouverez aussi des tentations. :)

Littérature étrangère 

  1. Anonyme - Les mille et une nuits
  2. Anonyme - La Bible
  3. Abé, Kobo - La femme des sables
  4. Adams Richards, David - La malédiction Henderson
  5. Alcott, Louisa May - Les quatre filles du Docteur March
  6. Andersen, Hans Christian - Contes
  7. Austen, Jane - Mansfield Park
  8. Austen, Jane - Persuasion
  9. Austen, Jane - Orgueil et préjugés
  10. Austen, Jane - Raison et sentiments
  11. Auster, Paul - La trilogie new-yorkaise
  12. Auster, Paul - La musique du hasard
  13. Auster, Paul - Le livre des illusions
  14. Banks, Russell - American Darling
  15. Banks, Russell - Histoire de réussir
  16. Beecher Stowe, Harriet - La case de l'oncle Tom
  17. Bioy Casares, Adolfo - L'invention de Morel
  18. Blixen, Karen - La ferme africaine
  19. Blyton, Enid - Le Club des Cinq
  20. Boccacce, Giovanni - Decameron
  21. Boyd, William - Les nouvelles confessions
  22. Boyden, Joseph - Le chemin des âmes
  23. Brite, Poppy Z. - Le corps exquis
  24. Brookmyre, Christopher - Petit bréviaire du braqueur
  25. Brontë, Charlotte - Jane Eyre
  26. Brontë, Emily - Les Hauts de Hurlevent
  27. Bruen, Ken - Delirium tremens
  28. Calvino, Italo - Le baron perché
  29. Cameron, Peter - Là-bas
  30. Capote, Truman - De sang froid
  31. Card, Orson Scott - Les chroniques d'Alvin le Faiseur
  32. Carr, Caleb - L'aliéniste
  33. Cervantes, Miguel de - Don Quichotte
  34. Chevalier, Tracy - La jeune fille à la perle
  35. Christensen, Lars Saabye - Le demi-frère
  36. Christie, Agatha - Le crime de l'Orient-Express
  37. Christie, Agatha - Dix petits nègres
  38. Coe, Jonathan - La maison du sommeil
  39. Coetzee, J.M. - Au cœur de ce pays
  40. Collins, Wilkie - La dame en blanc
  41. Collins, Wilkie - Sans nom
  42. Colwin, Laurie - Une épouse presque parfaite
  43. Colwin, Laurie - Famille, tracas & cie
  44. Conroy, Pat - Le prince des marées
  45. Conroy, Pat - Beach music
  46. Cross, Donna - La papesse Jeanne
  47. Cunningham, Michael - Les Heures
  48. Defoe, William - Robinson Crusoé
  49. De Luca, Erri - Trois chevaux
  50. Dewitt, Helen - Le dernier samouraï
  51. Dexter, Pete - Paris Trout
  52. Dickens, Charles - La maison d'âpre-vent
  53. Dickens, Charles - De grandes espérances
  54. Dickens, Charles - Martin Chuzzlewit
  55. Dostoïevski, Fedor - L'idiot
  56. Dostoïevski, Fedor - Crimes et châtiments
  57. Duong, Thu Huong - Au zenith
  58. Duong, Thu Huong - Terre des oublis
  59. Eco, Umberto - Le nom de la rose
  60. Ellory, RJ - Seul le silence
  61. Ellroy, James - Le dahlia noir
  62. Enzensberger, Hans Magnus - Le démon des maths
  63. Eugenides, Jeffrey - Middlesex
  64. Faber, Michel - La rose pourpre et le lys
  65. Fante, John - Demande à la poussière
  66. Faulkner, William - Le bruit et la fureur
  67. Faulkner, William - Sanctuaire
  68. Fergus, Jim - Mille femmes blanches
  69. Forster, E.M.  - Howard's End
  70. Findley, Timothy - La fille de l'homme au piano
  71. Fitzgerald, Francis Scott - Gatsby le Magnifique
  72. Fitzgerald, Francis Scott - Tendre est la nuit
  73. Follett, Ken - Les piliers de la terre
  74. Frank, Anne - Journal
  75. George, Eliot - Middlemarch
  76. Gibbons, Kaye - Une femme vertueuse
  77. Georghiu, Virgil - La vingt-cinquième heure
  78. Goethe - Souffrances du jeune Werther
  79. Golding, William - Sa majesté des mouches
  80. Greene, Graham - La fin d'une liaison
  81. Hanff, Helen - 84, Charing Cross Road
  82. Harris, Thomas - Le silence des agneaux
  83. Harrison, Jim - Dalva
  84. Harstad, Donald - 5 octobre, 23h33
  85. Hemingway, Ernest - Pour qui sonne le glas
  86. Hemingway, Ernest - Le vieil homme et la mer
  87. Herbert, Franck - Dune
  88. Hesse, Herman - Siddharta
  89. Hobb, Robin - Série L'assassin royal
  90. Homère - L'Odyssée
  91. Horn, Dara - Le monde à venir
  92. Hrabal, Bohumil - Les noces dans la maison
  93. Hustvedt, Siri - Tout ce que j'aimais
  94. Huxley, Aldous - Le meilleur des mondes
  95. Kristof, Agota - La trilogie des jumeaux
  96. Indridason, Arnaldur - La femme en vert
  97. Irving, John - Une prière pour Owen
  98. Irving, John - Le monde selon Garp
  99. Irving, John - L'œuvre de Dieu, la part du Diable
  100. Irving, John - Hôtel New Hampshire
  101. Irving, John - Une veuve de papier
  102. Ishiguro, Kazuo - Auprès de moi toujours
  103. Ishiguro, Kazuo - Les vestiges du jour
  104. Ishiguro, Kazuo - Quand nous étions orphelins
  105. James, Henry - Portrait de femme
  106. Jones, Sadie - Le proscrit
  107. Kafka, Franz - Le procès
  108. Kafka, Franz - La métamorphose
  109. Kennedy, Douglas - La poursuite du bonheur
  110. Kerouac, Jack - Sur la route
  111. Khadra, Yasmina - L'attentat
  112. Khadra, Yasmina - Les sirènes de Bagdad
  113. King, Stephen - Ça
  114. King, Stephen - The shining
  115. King, Stephen - Le fléau
  116. King, Stephen - Duma key
  117. King, Stephen - La Tour sombre
  118. Kingsolver, Barbara - Les yeux dans les arbres
  119. Krauss, Nicole - L'histoire de l'amour
  120. Kundera, Milan - La plaisanterie
  121. Kundera, Milan - L'insoutenable légèreté de l'être
  122. Larsson, Stieg - Trilogie Millenium
  123. Lawrence, D.H. - L'amant de Lady Chatterley
  124. Leavitt, David - Le langage perdu des grues
  125. Lee, Harper - Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur
  126. Lehane, Denis - Shutter Island
  127. Lehane, Denis - Mystic River
  128. Lewis, Roy - Pourquoi j'ai mangé mon père
  129. Lieberman, Herbert - Necropolis
  130. Littell, Robert - L'hirondelle avant l'orage
  131. Lodge, David - Pensées secrètes
  132. London, Jack - Croc blanc
  133. Maalouf, Amin - Léon l'africain
  134. MacCullers, Carson - Le cœur est un chasseur solitaire
  135. Mac Innerney, Jay - Trente ans et des poussières
  136. Mahfouz, Naguib - La trilogie (Impasse des deux palais, Le Palais du désir, Le Jardin du passé)
  137. Mankell, Henning - La cinquième femme
  138. Mansfield, Katherine - La garden party
  139. Marquez, Gabriel Garcia - L'amour au temps du choléra
  140. Marquez, Gabriel Garcia - Cent ans de solitude
  141. Maurier, Daphné du - Rebecca
  142. McCarthy, Cormac - Non, ce pays n'est pas pour le vieil homme
  143. McCarthy, Cormac - La Route
  144. McDonald, Gregory - Rafael, derniers jours
  145. McEvan, Ian - Expiation
  146. Melville, Herman - Moby Dick
  147. Minot, Susan - Extase
  148. Mishima, Yukio - Le pavillon d'or
  149. Mitchell, Margaret - Autant en emporte le vent
  150. Moberg, Vilhelm - La saga des émigrants
  151. Montgomery, Lucy Maud - Anne, la maison aux pignons verts
  152. Mulisch, Harry - La découverte du ciel
  153. Murakami, Haruki - Chroniques de l'oiseau à ressort
  154. Murakami, Haruki - Kafka sur le rivage
  155. Nabokov, Vladimir - Lolita
  156. Oates, Joyce Carol - Les chutes
  157. O'Faolain, Nuala - Best love Rosie
  158. O'Faolain, Nuala - Chimères
  159. O'Nan, Stewart - Le nom des morts
  160. O'Nan, Stewart - Nos plus beaux souvenirs
  161. Orwell, George - 1984
  162. Palliser, Charles - Le quinconce
  163. Pamuk, Orhan - Mon nom est rouge
  164. Perez-Reverte, Arturo - Le maître d'escrime
  165. Powers, Richard - Le temps où nous chantions
  166. Powers, Richard - La chambre aux échos
  167. Purdy, James - Je suis vivant dans ma tombe
  168. Remarque, Erich-Maria - À l'ouest, rien de nouveau
  169. Roth, Philip - La tache
  170. Roy, Arundhati - Le dieu des petits riens
  171. Ruiz Zafon, Carlos - L'ombre du vent
  172. Russo, Richard - Le pont des soupirs
  173. Russo, Richard - Le déclin de l'empire Whiting
  174. Russo, Richard - Un rôle qui me convient
  175. Russo, Richard - Quatre saisons à Mohawk
  176. Sansal, Boualem - Le village de l'allemand
  177. Saramago, José - L'aveuglement
  178. Saramago, José - Les intermittences de la mort
  179. Sarn, Amélie - Elle ne pleure pas, elle chante
  180. Setterfield, Diane - Le treizième conte
  181. Shakespeare, William - Macbeth
  182. Shakespeare, William - Hamlet
  183. Shakespeare, William - La mégère apprivoisée
  184. Shakespeare, William - Roméo et Juliette
  185. Schlink, Bernard - Le liseur
  186. Shimazaki, Aki - Wasurenagusa
  187. Simmons, Dan - Terreur
  188. Soljenitsyne, Alexandre - Le pavillon des cancéreux
  189. Soljenitsyne, Alexandre - Une journée d'Ivan Denissovitch
  190. Spencer, Thomas - Le pouvoir du chien
  191. Spiegelman, Art - Maus
  192. Stegner, Wallace - Angle d'équilibre
  193. Steinbeck, John - Des souris et des hommes
  194. Steinbeck, John - À l'est d'Eden
  195. Styron, William - Le choix de Sophie
  196. Suskind, Patrick - Le parfum
  197. Sylvester, David - Entretiens avec Francis Bacon
  198. Taylor, Kressmann - Inconnu à cette adresse
  199. Thackeray, William Makepeace - La foire aux vanités
  200. Tolstoï, Léon - La mort d'Ivan Ilitch
  201. Tolstoï, Léon - Anna Karénine
  202. Tolstoï, Léon - Guerre et paix
  203. Tolstoï, Léon - La sonate à Kreutzer
  204. Tremain, Rose - Le royaume interdit
  205. Trevor, William - En lisant Tourgueniev
  206. Twain, Mark - Huckleberry Finn
  207. Uhlman, Fred - L'ami retrouvé
  208. Walker, Alice - La couleur pourpre
  209. Ward, Amanda Eyre - Le ciel tout autour
  210. Wassmo, Herbjorg - Le livre de Dina
  211. Waters, Sarah - Du bout des doigts
  212. Werbowski, Tecia - Le mur entre nous
  213. Westlake, Donald - Le couperet
  214. Wharton, Edith - Les beaux mariages
  215. Wilde, Oscar - L'Importance d'être constant
  216. Wilde, Oscar - Le portrait de Dorian Gray
  217. Williams, Tennessee - Un tramway nommé désir
  218. Yates, Richard - La fenêtre panoramique
  219. Zweig, Stefan - Le joueur d'échecs
  220. Zweig, Stefan - La confusion des sentiments
  221. Zweig, Stefan - 24 heures de la vie d'une femme